Test Alien : Isolation

Bon nombre de jeux vidéo sont sorti sur consoles depuis des années avec pour but d’éliminer des aliens, cette bête qu’ a été rendu célèbre au cinéma grâce à Ridley Scott. Si Alien a connu un franc succès cinématographique que l’on connait tous, on ne peut pas réellement en dire de même pour ses sorties sur consoles, en effet depuis les années 90 bon nombres de jeux Alien ont vu le jour mais pour la plupart (pour ne pas dire tous) ils ont été décevant. Les consoles nouvelles générations n’échappent pas à la sortie d’un jeu Alien, le tout premier est Alien : Isolation. Développé par The Creative Assembly celui-ci s’annonce particulièrement bien meilleur que ses prédécesseurs, mais qu’en est il entre les mains? C’est ce qu’on va décortiquer ensemble avec ce test réalisé sur Xbox One.

Test  Alien : Isolation

Xénomorphe plus vrai que nature

Dans cet énième Alien, l’histoire se situe entre les deux premiers films de la saga ( Alien, le huitième passage sorti en 1979 et Alien, le retour sorti en 1986). Nous sommes dans la peau de la fille d’ Ellen Ripley, la célèbre héroïne de la saga, son nom est Amanda. Elle aimerait en connaître plus sur sa mère et enquêter sur sa mystérieuse disparition, elle accepte la mission de récupérer la boite noire qui se trouve à bord du vaisseau Nostromo, vaisseau où sa maman a disparue. Amanda n’est pas seule et est accompagné d’une petite équipe et doivent rejoindre la station Sevastopol qui ne donne plus aucun signe de vie pour une raison que l’on ignore. Sega a décidé de revenir aux sources avec Alien : Isolation plutôt que d’innover, et c’est franchement une bonne idée ce comeback puisque c’est une réelle réussite au point de vue scénario, ça tient largement debout !

Test  Alien : Isolation

Je vous présente Amanda

Un cache-cache avec la peur

Test  Alien : IsolationAlien : Isolation est un mélange d’infiltration, survival-horror et de FPS, trois bons ingrédients pour passer de longues heures sur un jeu. D’ailleurs en parlant d’heures, le jeu compte 19 missions auquel il vous faudra une vingtaine d’heures avant d’en venir à bout. Au fil de l’aventure Amanda récupèrera un bien joli arsenal d’armes, du revolver au cocktail Molotov en passant par le lance-flammes et bien d’autres encore. La plupart (même tous) ne vous serviront pas à tuer le xénomorphe, seul le lance-flammes vous fera éloigner la bête immonde pendant un court instant. Les missions sont plutôt variées, vous devrez par exemple allez à la recherche d’objets afin de progresser dans l’aventure. Mais la principale attraction du jeu est cette sorte de cache-cache avec le xénomorphe, il vous faudra du temps (trop d’ailleurs) de jeu avant de le croiser pour la première fois. Si ce jeu du chat et de la souris peut sembler légèrement répétitif on a envie de découvrir la suite. Avec Amanda vous devrez vous faufiler tout en discrétion et ne faire aucun bruit, sinon c’est la mort assurée. Mais vous pourrez bien entendu recommencer, mais il faudra patienter. En effet le système de sauvegarde a été mal penser à mon goût et il faudra de longues minutes avant de revenir là où nous avions échouer en se retapant également des séquences cinématique. En tout cas l’angoisse et le stress sont omniprésentes dans ce jeu, il m’est arrivé de faire un bon juste pour une simple lumière qui m’a surpris…

Test  Alien : Isolation

Ce lance-flamme fera reculer le xénomorphe

Un sublime Sevastopol

Test  Alien : IsolationLes studios The Creative Assembly ont mis le paquet sur la qualité graphique. Sevastopol a été sublimé de la meilleur des façons, un gros boulot a été réaliser et les graphismes exploitent idéalement les consoles nouvelles générations. Bien entendu il n’y a pas que la station spatiale qui a été bien travailler mais également les personnages qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux acteurs de la saga. Quant au xénomorphe, il est lui aussi superbe, si c’est un régal pour nos yeux de voir cet alien, ça l’est moins pour nos émotions puisque l’angoisse sera décuplé grâce au travail de ces studios. La bande son est totalement immersive et fera pousser une nouvelle fois votre angoisse un cran bien au-dessus, c’est d’ailleurs un des grands point fort de Alien : Isolation.

Pour conclure : Alien : Isolation est le tout premier Alien sur consoles réussi ! Il a largement sa place dans les survival-horror, The Creative Assembly connue pour Total War a dû en surprendre plus d’un avec la réussite de cet opus. Le fait de se tourner vers un style autre que bourrin à tirer sur tout ce qui bouge a été une superbe idée, tous les fans et les amateurs de Alien seront conquis. Il constitue très peu de défauts, et outre le xénomorphe, la réalisation artistique est à couper le souffle !

Merci à Anne de Koch Media pour ce jeu.

 

jaquetteTitre : Alien : Isolation
Développeur : The Creative Assembly
Edition : SEGA
Supports : Xbox One, PC, PS4, Ps3, Xbox 360
Genre : Survival-horror
Sortie : 7 octobre 2014

 

Les plus :

– Le meilleur Alien sur consoles depuis sa création !
– La réalisation artistique
– La durée de vie- La bande son
– L’angoisse

Les moins :

– L’angoisse
– Le système de sauvegarde
– Parfois répétitif

 

 

 

 

Publicités

À propos de joueurdexbox

Jeune homme de 27 ans né et vivant en Normandie qui a sa préférence pour les jeux d"infiltration/action. Fan de Hitman mais plus sociable que l'agent 47 aimant toucher à tous les genres et univers de jeux vidéo.

Publié le 29 novembre 2014, dans Test, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :